Nos astuces pour éradiquer les punaises de lit

Nos astuces pour éradiquer les punaises de lit

En France, la propagation des punaises de lit progresse de 200 à 300 % chaque année. Si ces insectes suceurs de sang ne transmettent pas de maladies, ils laissent des séquelles. Leurs piqûres provoquent des démangeaisons qui peuvent laisser des cicatrices. Les conséquences les plus néfastes s'avèrent psychologiques : insomnies, angoisses, dépressions. Un sentiment de honte s'empare souvent de la victime, alors que cela n'a aucun lien avec l'entretien du matelas. Alors, comment combattre puis éradiquer efficacement les punaises de lit.

Punaises de lit : des nuisibles dans nos matelas

La punaise de lit est un petit insecte de la famille des Cimicidae. Elle possède la particularité d'être hématophage : la punaise de lit se nourrit de sang. Plus précisément, ces insectes raffolent du sang humain. Voilà pourquoi elles ont trouvé le logement leur garantissant notre présence : les matelas. Une infestation de punaises de lit s'avère vite problématique. En effet, leur durée de vie varie de 6 à 24 mois !

Un insecte qui s'attaque à l'homme depuis la nuit des temps

On a détecté la présence de ces nuisibles dans des sarcophages égyptiens datés de 3500 ans. Mais on estime que ces insectes seraient apparus voici plus de 100 millions d'années. Les punaises de lit auraient donc cohabité avec les dinosaures ! Au XXe siècle, elles finirent par quasiment disparaître de la surface du globe, par l'intermédiaire d'un insecticide. Cependant, ce traitement comportait des produits chimiques toxiques et fut interdit. En conséquence, les punaises de lit ont rapidement réinvesti notre literie. Selon une enquête Ipsos, environ 4,7 millions de Français ont été infestés de punaises de lit entre 2016 et 2021.

Comment les punaises de lit atterrissent-elles dans les matelas ?

Vous pensiez vivre à l'abri des punaises de lit parce que votre maison ou appartement brille de propreté. Grave erreur ! La punaise de lit se moque éperdument de ce paramètre. Seul le sang attire cet insecte. En fait, les punaises de lit se déplacent sur le linge des personnes contaminées. Il suffit que ces dernières s'assoient quelque part pour laisser les nuisibles prendre possession des lieux. Donc, vous entrez en contact avec les punaises de lit en allant au cinéma, à l'hôtel, dans un train, etc.

Depuis quelques années, une autre source d'infestation se développe : les achats d'occasion. Les sites spécialisés et marchés aux puces, où se vendent vêtements et meubles en bois, propagent les punaises de lit.

A quoi reconnaît-on une infestation de punaises de lit ?

La punaise de lit n'agit pas le jour : c'est un insecte nocturne. Attirée par la chaleur et l'odeur du sang humain, elle investit les matelas. Au rythme moyen d'une ponte de 5 oeufs par femelle et par jour, la colonie s'agrandit de manière exponentielle. Au début, l'infestation des punaises de lit se repère difficilement. Les piqûres restent rares et se confondent avec celles des puces et autres insectes. Mais, une fois que les nuisibles prolifèrent, la situation se détériore rapidement.

Les piqûres multiples

Plus nombreuses, les punaises de lit laissent forcément plus de piqûres. Malheureusement, la piqûre demeure indolore : la punaise de lit anesthésie la peau avant de nous sucer le sang.

Les traces de sang

Une fois repue, la punaise de lit gonfle, jusqu'à tripler de volume. Lorsque la victime se retourne dans son sommeil, elle en écrase un certain nombre. D'où les traces de sang qui se remarquent sur les draps, matelas et oreillers.

Les oeufs et excréments des punaises de lit

La punaise de lit adulte se repère à l'oeil nu : elle mesure jusqu'à sept millimètres. De couleur brune, elle ressemble à une lentille. Les oeufs et excréments de punaises de lits se trouvent ensemble, sous le sommier, les draps, dans les vêtements, etc. Les premiers sont blanc-crème, les seconds de couleur brune. Chacun ne dépasse pas un millimètre.

L'odeur âcre

En cas d'infestation massive de punaises de lit, une odeur âcre se discerne. D'ailleurs, on dresse certains chiens pour flairer la présence des nuisibles après le traitement pour confirmer leur éradication.

Punaises de lit : ce qu'il ne faut pas faire

Avant d'aborder la question des traitements contre les punaises de lit, il faut éviter certains réflexes lourds de conséquences.

  1. Secouer les textiles par la fenêtre. Les puces de lits s'accrochent aux murs et reviennent. Elles risquent de s'infiltrer dans une pièce non contaminée ou chez les voisins.
  2. Déplacer les meubles, le lit, le matelas ou le linge dans une autre pièce. C'est le meilleur moyen d'infester toute la maison ou l'appartement.
  3. Porter des vêtements directement après leur achat. Toujours laver les textiles d'occasion et même neufs, à 60 °C si possible. Placez-les dans le lave-linge dès votre arrivée du magasin.
  4. Se renfermer sur soi. Les personnes associent, à tort, la présence de punaises de lit et le manque d'hygiène. Elles gardent une certaine gêne à en parler. Au contraire, l'urgence est d'informer les voisins, le bailleur ou la copropriété pour éviter une invasion.

Comment éliminer les punaises de lit ?

Les traitements pour éliminer les punaises de lit demeurent, fort heureusement, assez nombreux. Cependant, le processus requiert de la patience : plusieurs mois peuvent être nécessaires pour s'en débarrasser définitivement.

Eradiquer les punaises de lit : aspirateur et nettoyeur à vapeur

Voici deux outils efficaces pour réduire l'infestation des nuisibles. Avant de passer l'aspirateur, on confine la pièce en scotchant les espaces sous la porte d'entrée. Une fois absorbée, la poussière doit être isolée puis jetée, le tout dans un sac fermé.

La vapeur débarrasse convenablement des punaises de lit. Les insectes adultes et leurs oeufs ne survivent pas à une température supérieure à 60 °C. On peut ajouter dans l'eau quelques larmes d'huile essentielle de lavande, qui agit comme repoussant naturel des punaises de lit.

Le lavage puis le repassage du linge, deux astuces anti-punaises

Les textiles doivent passer au lavage à 60 °C, surtout le linge de literie (draps, housses de couette, taie d'oreiller). L'idéal reste de les repasser ensuite. Les punaises de lit n'y résisteront pas !

Un insecticide naturel contre les punaises de lit : la terre de diatomée

La terre de diatomée se place sur leurs endroits de passage : pieds du lit, recoins, plinthe, etc. Ce traitement, qui se compose de poudre de silicium, blesse les punaises de lit lorsqu'elles essaient de franchir l'obstacle. Cette méthode freine, mais n'éradique pas complètement la propagation des punaises de lit. Il faut la coupler avec d'autres astuces, par exemple la vapeur sur le matelas. La terre de diatomée se manie avec précautions. A forte dose, elle irrite les bronches.

Les températures négatives éliminent les punaises de lit

Si l'infestation des punaises de lit intervient en hiver, n'hésitez pas à placer vos affaires dehors sans les secouer. Cependant, assurez-vous que les températures restent négatives plusieurs jours. Ceux qui possèdent de grands congélateurs peuvent y placer des objets contaminés préalablement emballés pendant quelques jours.

Une housse conçue pour emprisonner les punaises de lit

Des housses spéciales permettent de fermer hermétiquement votre matelas. Cela empêche les punaises de lit de sortir. Affamées, elles meurent au bout de quelques jours. Par ailleurs, l'impossibilité d'accès au matelas condamne les puces de lit à trouver un autre abri, à la merci des prédateurs.

Tous ces traitements naturels ne représentent aucun danger pour votre santé. Nous vous conseillons d'éviter les traitements à base de produits chimiques, qui laissent des résidus sur le lit. Enfin, certains matelas sont plus susceptibles d'abriter les punaises de lit que d'autres. Les matelas en matière synthétique s'aèrent mal, favorisant chaleur et humidité. Deux facteurs qui plaisent aux punaises de lit. En revanche, les matelas en latex naturel, en raison de leur matière, empêchent les acariens et les punaises de lit de s'installer. Tout cela, sans produits chimiques !

Nous vous recommandons ces autres pages :