Arrêt de matelas, tapis antidérapant : comment retenir un matelas qui glisse ?

Arrêt de matelas, tapis antidérapant : comment retenir un matelas qui glisse ?
Photo by Radoslav Bali / Unsplash

Le matelas, le cadre de lit et le sommier se choisissent soigneusement. On fait attention à la matière de fabrication, que l’on oriente au maximum vers des produits 100 % naturels, comme le latex, le coton bio ou le bois massif, et on s’assure de déterminer les bonnes dimensions pour que l’ensemble trône fièrement dans la chambre.

Puis, on en vient au linge de lit. Là encore, matières naturelles, longueurs et largeurs sont scrutées, tout comme les couleurs. Toutefois, d’autres détails permettent d’optimiser la qualité de ses nuits. Il s'agit bien sûr des accessoires de sommier. Parmi eux, l’arrêt de matelas peut sauver de nombreuses nuits, et notamment celles lors desquelles le matelas ne fait que se déplacer sur le sommier. Pourquoi ce dernier glisse-t-il ? Quels sont les types d’arrêts de matelas disponibles sur le marché ? Quelles sont les alternatives ? On fait le point.

Quel arrêt de matelas choisir ?-1

Pourquoi le matelas glisse-t-il sur le sommier ?

La combinaison du matelas, du sommier et du cadre de lit, aussi qualitative soit-elle, ne garantit pas forcément de bonnes nuits de sommeil. C’est notamment le cas lorsque le matelas glisse du sommier, un problème récurrent qui peut énerver, voir empêcher de dormir. Plusieurs raisons expliquent pourquoi le matelas glisse sur le côté ou le bas du sommier.

Le cadre de lit ne possède pas de stop matelas

La plupart des cadres de lit comportent un garde-corps qui empêche le matelas de bouger sans cesse. Les bordures — les rails en métal ou en bois — sont surélevées pour envelopper le matelas. Cependant, certains n’en possèdent pas, comme les cadres de lit plateforme. Ces derniers, plutôt contemporains, ne possèdent ni tête de lit ni pied de lit. De même, leurs côtés ne sont pas surélevés et s’avèrent donc incapables de maintenir le matelas en place.

Le matelas est double face

Un matelas double-face possède de sérieux atouts. Pourtant, il peut poser problème s’il se place sur un cadre de lit plateforme. En effet, les matelas double-face s’entourent d’une housse souple, dans le but de parfaire le confort du dormeur de chaque côté. Nul frottement ou friction n’apparaît avec le temps entre le matelas et le sommier, ce qui engendre parfois un glissement du matelas.

Le cadre comprend une jupe de lit

Les jupes de lit dissimulent le cadre de lit, de façon à ne distinguer que le matelas. Cet objet purement décoratif se place sous le matelas, ce qui peut altérer son adhérence sur le sommier. En effet, la matière de fabrication, surtout si elle s’avère synthétique, peut faire glisser le matelas. Les jupes de lit en matières naturelles, comme le coton bio, adhèrent bien mieux à ce dernier.

Le sommier ne soutient pas le matelas

Lorsqu'on achète un nouveau matelas, il faut veiller à ce qu’il soit correctement soutenu par le sommier. Si l’ensemble n’absorbe plus le poids du dormeur, alors l’équilibre se rompt. Cela se traduit fréquemment par un glissement du matelas sur le sommier. Par exemple, un sommier tapissier à ressorts s’associe exclusivement à un matelas à ressorts, alors qu’un sommier à lattes accueille mieux les matelas à mémoire de forme ou les matelas naturels.

Un problème récurrent sur les lits électriques

Du fait de leurs nombreux changements de position possibles, les lits électriques sont plus susceptibles de subir des mouvements de matelas. Néanmoins, la plupart des fabricants incorporent des arrêts de matelas pour bloquer le matelas sur le sommier.

L’arrêt de matelas universel, l’outil qui bloque le matelas sur le sommier

On l’appelle arrêt de matelas, arrêtoir de matelas ou encore stop matelas. Ces objets représentent les meilleures solutions pour caler le matelas sur le sommier, si on ne souhaite changer aucun des deux. Peu onéreux, ils se montrent faciles à installer, sans nécessiter de quelconques notions de bricolage.

L’arrêt de matelas latéral avec embase

L’arrêt de matelas latéral avec embase se fixe sur des sommiers à lattes dont l’écartement se situe généralement à 3,5 cm. Comme leur nom l’indique, ces modèles en PVC ou en métal se montent uniquement sur le côté du sommier. Ainsi, le matelas ne peut se déplacer de droite à gauche et vice-versa. Attention toutefois à la hauteur du matelas. En effet, certains arrêts de matelas bloquent parfois le matelas jusqu’à une certaine hauteur. On les utilise surtout pour les sommiers fixes, et les lits électriques ou manuels.

Les arrêts de matelas terminaux

Les arrêtoirs de matelas terminaux se positionnent sur le cadre, uniquement en pied ou en tête de lit. Aucune fixation n’est nécessaire, il suffit de clipser l’arrêt sur la structure. Plusieurs tailles existent pour convenir à tous les types de lits.

Comment bloquer un matelas qui glisse sur un sommier ? Les autres méthodes

D’autres techniques, objets ou décisions de la part du dormeur lui permettent de passer des nuits tranquilles, sans risque d’être réveillé.

Positionner un tapis antidérapant entre le matelas et le sommier du lit

Le tapis antidérapant fait partie des nombreux accessoires de literie. Également appelé isolateur de sommier, il se conçoit en produit synthétique, mais également en caoutchouc ou en latex naturel. Très fin, il stabilise le matelas sur le sommier grâce à ses propriétés antidérapantes. L’utilisateur doit tout de même veiller à acheter un modèle de taille similaire au matelas. Sa petite épaisseur permet une bonne respirabilité du matelas et le protège également du frottement avec le sommier.

Installer un sous-tapis sous le matelas​

Le sous-tapis représente un moyen plus économique de stopper un matelas. Cette solution fonctionne particulièrement pour les matelas posés sur des futons qui glissent sur le sol.

Placer des bandes velcro adhésives sous le matelas

Une solution maison consiste à placer des bandes velcro à face adhésive sur le sommier. Il suffit de couper quatre bandes velcro taillées aux bonnes dimensions, puis de les fixer sur le sommier et le matelas. Plus précisément, 2 bandes se placent au niveau du pied et de la tête de lit, et 2 autres sur le matelas, de manière à les poser les unes sur les autres.

Changer le cadre de lit

Si le cadre de lit s’avère plus grand que le matelas, ou si les bords se révèlent toujours trop facilement franchissables, alors il faut songer à le changer. Mieux vaut opter pour un cadre de lit plus étroit, qui étreint mieux le matelas. Dans ce cas, on opte pour un cadre de lit avec tête et pied de lit, ainsi que des bords suffisamment hauts.

Opter pour un matelas à sens unique

Aujourd’hui, la plupart des matelas proposent 2 faces similaires. Cela entraîne parfois des désagréments, comme des glissades du matelas sur le sommier. Il existe néanmoins des matelas qui ne présentent qu’une seule face pour dormir, avec une autre face plus plate à placer contre le sommier. Ceux-là adhèrent bien plus que le matelas à double face.

Choisir un matelas en matière naturelle

Les matelas en matière synthétique adhèrent beaucoup moins au sommier que ceux fabriqués à partir de matériaux naturels. Le coton bio, le latex naturel ou le lin s’accroche ainsi bien mieux à un cadre de bois en lit massif. La nature fait bien les choses, alors pourquoi la remplacer par des matières artificielles, nocives pour la santé et le sommeil du dormeur ?

Nous vous recommandons ces autres pages :